• single-product
  • single-product

La chirurgie thyroidienne

Description

La chirurgie thyroidienne - 2019 - 978-9931-330-72-1

Auteur(s) Ahmed AZOUAOU
Auteur(s) Abdelkader BENGUERRAH
Auteur(s) Samir BENYAHIA
Auteur(s) Lyes RAHAL
ISBN 978-9931-330-72-1
Année 2019

La chirurgie thyroïdienne a connu au cours de ces vingt dernières années un essor considérable avec l’apport de technologie nouvelles d’hémostase, ainsi que le « neuromonitoring » qui permet l’identification et la préservation du nerf laryngé inférieur d’où une réduction notable de l’atteinte nerveuse dans les services qui en disposent.
La particularité de cette chirurgie est sa situation aux confins de plusieurs spécialités chirurgicales distinctes, la chirurgie générale, ORL et la chirurgie maxillo-faciale, ce qui rend difficile l’adoption d’une technique chirurgicale commune acceptée par les différentes parties concernées.
Cette chirurgie reste complexe du fait de la situation de la glande thyroïde et de ses rapports anatomiques avec les éléments neuro-glandulaires ce qui nécessite une connaissance parfaite de la région du fait d’un risque accru de complications post-opératoires diversement appréciées dans la littérature.
L’augmentation de la fréquence de la pathologie thyroïdienne bénigne et maligne, expliquée tout au moins en partie par le développement des moyens d’investigation.Les indications de cette chirurgie sont cernées et bien codifiées concernent à la fois la pathologie bénigne normo sécrétrice qui évoluent selon un mode endémique dans certaines régions de notre pays ou hyper sécrétrice après échec de contrôle thérapeutique médicale proposée de première intention.
Le cancer thyroïdien suscite un intérêt majeur du fait d’une augmentation avérée du cancer différencié ou le couple échographie-cytoponction thyroïdienne et à la base du diagnostique, le geste chirurgical admis actuellement est la thyroïdectomie totale comme technique de référence, associée à un curage dit prophylactique qui ne fait pas l’unanimité en raison du risque accru de morbidité potentielle.
En fin, la maitrise parfaite des éléments anatomiques de la région cervicale, le respect des principes de la chirurgie thyroïdienne, la concertation multidisciplinaire et un seuil d’activité opératoire acceptable sont le préalable requis à une chirurgie adéquate avec moins de risque et de complications postopératoires.