• single-product
  • single-product

Méningites aiguës bactériennes et méningites post opératoires

Description

Méningites aiguës bactériennes et méningites post opératoires: Apport des explorations microbiologiques au diagnostic - 978-9931-330-84-4 - 2019

Auteur(s) Houria BEKRALAS
Auteur(s) Mohamed TAZIR
Auteur(s) Hanifa ZIANE
ISBN 978-9931-330-84-4
Année 2019

Les méningites, qu’elles soient communautaires ou nososcomiales (post-opératoires), restent des infections graves qui engagent le pronostic vital et exposent à de nombreuses séquelles neurosensorielles ou psychomotrices.
Le contexte de survenue de ces deux entités infectieuses est différent ; tant sue le plan physiopathologique que sur les agents étiologiques bactériens impliqués.
Néanmoins, elles restent des urgences médicales absolues, leur diagnostic et surtout l’instauration rapide d’un traitement antibiotique probabiliste adapté sont des enjeux majeurs.

Les méningites sont aussi les urgences microbiologiques par excellence. Le diagnostic microbiologique repose essentiellement sur l’examen direct (cytologie et coloration de Gram) et la culture du liquide céphalorachidien (LCR). D’autres prélèvements doivent être réalisés car utiles au diagnostic, notamment les hémocultures.
La difficulté du diagnostic bactériologique conventionnel des méningites (communautaires ou post-opératoires), est liée à plusieurs facteurs dont les plus importants : fragilité des bactéries communautaires, antibiothérapie préalable à la ponction lombaire, sensibilité des techniques bactériologiques. L’avènement des techniques de biologie moléculaire a nettement amélioré le diagnostic de ces infections et a permis le diagnostic différentiel entre méningite post-opératoire bactérienne et aseptique avec l’implication thérapeutique que cela induit.
L’évolution de la résistance aux antibiotiques des bactéries communautaires et la fréquence des bactéries multi résistantes, voire hautement résistantes, dans les méningites post-opératoires imposent le recours au diagnostic bactériologique systématique de ces deux entités infectieuses.

Toutes ces données ont fait naître l’idée de cet ouvrage. Celui-ci traite les deux entités séparément permettant ainsi le respect des particularités de chaque groupe de méningites et répondre aux objectifs fixés : apport des techniques microbiologique au diagnostic des méningites, connaitre et hiérarchiser les techniques de diagnostic bactériologique des méningites aiguës et faire le diagnostic différentiel entre méningite bactérienne et aseptique en post opératoire.